• Anglais
  • Français

Atelier Transitions² : Mobilités Durables - Open Conference 20 mars

Récit, expérience
  • fr
  • Télécharger en PDF

Retrouvez la synthèse de l'atelier Mobilités durables de l'Open Conférence du 20 mars dernier au Square Paris

Atelier Transitions² : Mobilités Durables - Open Conference 20 mars

Dans le cadre de la 4e Open Conference de Transitions², le 20 mars dernier au Square Paris, différents ateliers ont eu lieu.

La synthèse de la plénière du matin est à venir.

 

Voici la synthèse de l'atelier Mobilités durables

Co-animé par Emma Gauthier, FING et Gabriel Plassat, Fabrique des Mobilités

Atelier Mobilités Durables

Introduction au Projet du Compte Mobilité - par Gabriel Plassat, Fabrique des Mobilités

 

Idée du compte mobilité : rassembler les données de chaque personne sur ses pratiques de mobilité ; sorte de carte de sécurité sociale

 

Données intéressantes pour la carte :

- Nombre de points permis de conduire

- Bonus/Malus de l'assurance

- Nombre de km en vélo qu'on déclare pour l'indemnité km vélo

- Données de covoiturage

- Données Vtc

- Transports publics

- Km parcourus en voiture, train, avion

Cela intéresse à la fois le citoyen, mais aussi beaucoup d'acteurs des territoires.

Qu'est-ce que pourrait faire un compte mobilité ? Redonner aux citoyens les données le concernant.

 

Une fois que le citoyen aurait ses données de mobilité on pourrait extraire un profil public, un résumé dataviz "1/4 transport public / 2/4 vélo etc". Chacun aurait un profil personnel public ; Cela concerne également la CNIL, qui a déjà été contactée et est intéressée.

 

 

La collectivité pourrait sur la base de ce profil inciter à certaines mobilité, avec tarifs etc. La collectivité pourrait avoir un tableau de bord pour mieux piloter, et pourrait ainsi avoir une quantification des pratiques de mobilité.

 

Le secteur marchand pourrait aussi cibler au mieux selon profil de la personne.

L'arrivée du RGPD va obliger les acteurs marchands pour des questions de portabilité des données à être capables de rendre les données aux usagers. Normalement, la portabilité des données va permettre juridiquement de les récupérer, mais difficile à l'heur actuelle d'être capable d'en faire quelque chose.

 

Il s'agit ainsi de créer le dispositif technique qui permet aux individus de récupérer leurs données et aux citoyens d'en tirer des bénéfices tout en protégeant sa vie privée. = ce projet est très centré sur le citoyen. Il diffère donc de l'approche Mobilité As A Service. Ici, l'idée c'est de rajouter un outil pour les citoyens et c'est les autres acteurs qui s'organisent autour de ça.

Tout est expliqué ici sur le wiki du projet = http://wiki.lafabriquedesmobilites.fr/wiki/Compte_Mobilit%C3%A9

 

Différents enjeux sont pointés par les participants :

- Privacy, quel consentement pour les usagers d’avoir leur profil personnel public?

- Attention à la multiplication des comptes pour les usagers

- Atout pour les investissements de long terme

- Sécurité des données et hébergement

- Attention à la surinformation : les zones denses proposent trop d’alternative, cela devient illisible

- Quelle source de financement ? Pouvoirs publics seuls ne pourront pas, partenariat public-privé (Waze-Lille?)

- Quelle gouvernance des comptes mobilités ? (Quel consortium?)

- Identifier les différentes mobilités (trajet routinier / trajet inhabituel)

- Données peu qualitatives deviennent incapacitantes (les alertes sur la pollution sont anxiogènes et n'offre pas de solution)

- Harmonisation des données : format, portabilité, même format entre les différents acteurs

- Cadre marché public pour les collectivités locales

- Ouverture des données : comment et par qui ?

 

Recommandations :

- Identifier de nouveaux critères de personnalisation (météo, trajet sans interruption, santé, etc.)

- Ne pas oublier les professionnels de la mobilité (et voir ce qui se fait déjà), ni le transport de marchandise (dernier km)

- S’interroger sur l’usage concret, le fun : qu’est-ce qui donnera vraiment envie à l’usager de l’utiliser

- Transport.data.gouv.fr

- Partir des usages déjà présents et des applications qui sont utilisées : impossible de tout rebâtir

- Etre dans une démarche inclusive (pas que des zones urbaines, pas que des personnes mobiles)

 

Pistes d’action :

- Faire un test sur un site industriel en horaires élargis: permet d’avoir une diversité des modes de mobilité, des horaires, mais également des profils avec toutes les CSP. Site industriel type PSA ou Renault, avec services proposés par salariés

- Montrer concrètement l’usage pour l’individu (imaginer les options, etc.)

- Ecrire un scénario d’expérimentation collectif (prb, parties prenantes, terrain, etc.)

- La Rochelle a des ateliers prévus en octobre/novembre autour des usages de la mobilité avec des usagers qui sont éloignés voire démobilisés.

- Sprint créatif avec différentes disciplines (jusqu’au design) sur un terrain spécifique, pour faire un prototypage (à la manière des ateliers de la 27e région)

 

Merci à tous d'avoir participé à cette journée et à cet atelier !

 


Veuillez vous connecter pour contribuer.
Si vous n'avez pas encore de compte, c'est très rapide ! Créer mon compte de contributeur Transitions²