• Anglais
  • Français

Construire votre stratégie territoriale

Outil ou méthode
  • fr
  • Télécharger en PDF

2e partie du Kit AgirLocal , à vous de jouer !

Construire votre stratégie territoriale

 

Constuire votre stratégie territoriale

 

Ce document a vocation à accompagner une démarche territoriale d’ensemble.

  • Si vous avez commencé votre lecture par les chapitres thématiques de la partie A, vous avez certainement repéré quelques éléments en facteur commun : les enjeux environnementaux et certains leviers numériques. Et vous vous êtes peut-être dit qu’il ne suffisait pas de tenter de cocher toutes les cases, de faire au mieux dans chaque thématique pour que votre territoire transforme son approche.
  • Vous pouvez aussi commencer votre lecture par cette partie B et vous référer ultérieurement aux chapitres thématiques. La question "par où commencer" doit être dédramatisée. Elle peut paralyser bien des projets territoriaux riches de bonnes intentions et redoutant d’être trop modeste ou trop ambitieux, pas assez numérique ou pas assez écologique. Prenons ici le parti d’une construction systémique plutôt que linéaire : un ensemble d’acteurs vont avancer en même temps avec des objectifs articulés entre eux, et veiller ensemble à maintenir cette articulation. 

Pourrait-on, sur notre territoire, améliorer les choses ? Probablement oui, sur tel ou tel plan, plus ou moins anecdotique.

Pouvons-nous les transformer ? Ce sera plus difficile, mais le jeu en vaut la chandelle.

D’où vient votre démarche ?
Petit diagnostic.

Toutes sortes de choses peuvent être à l’origine de votre démarche :

  1. Un enjeu fort, une inquiétude liée à votre territoire ;
  2. Une opportunité locale, plus ou moins récente ;
  3. Une rencontre, une discussion, interne ou externe à votre territoire/votre organisation ;
  4. Une ou plusieurs initiatives repérées ailleurs et que vous aimeriez mettre à l’épreuve chez vous...

Formuler le constat de ce point de départ, c’est déjà connaître vos présupposés.

A quelle échelle pensez-vous agir ?
Il y a plusieurs réponses à cette question :

  1. À l’échelle d’un bassin de vie, c’est-à-dire du plus petit ensemble territorial cohérent, qui est aussi celle des interactions humaines les plus denses;
  2. À l’échelle de "proximité", le quartier, le lotissement, le hameau, l’ensemble d'immeubles.
  3. À l’échelle "compétente" sur le plan administratif : selon le sujet, la commune, l’intercommunalité, le Département, la Région.
  4. À l’échelle des systèmes techniques et des systèmes productifs : très différente selon qu’on parle d’énergie, de transports, d’alimentation, de production industrielle...

Ces réponses ne s’excluent pas les unes les autres : les dispositifs numériques aideront, au contraire, à zoomer et dézoomer, à avoir une approche multiscalaire. Le travail sur les échelles et la proximité est principalement un résultat de votre démarche plutôt qu’un point de départ.

Nous allons néanmoins nous y intéresser tout de suite sur un premier plan : à quelle échelle repérons-nous des acteurs qui ont des leviers d’action et de décision ? Pensons-nous pouvoir impliquer ces acteurs dans notre démarche ? Dès maintenant ? Plus tard ?

Qui construit la stratégie ?
L’initiative de démarches AgirLocal peut émaner, selon le contexte local, d’une grande diversité d’acteurs. Les plus fréquemment identifiés appartiennent aux services en charge du numérique ou du développement durable dans les collectivités territoriales, donc de dynamiques transverses.

Il est aujourd’hui très rare que ces deux acteurs agissent ensemble, mais c’est possible. La démarche peut être initiée par plusieurs types d’acteurs, mais ils doivent rapidement convier un ensemble d’alliés et partenaires. Vous avez probablement en tête plusieurs de ces acteurs, imageprenez le temps de les décrire.

Nous vous conseillons de convier dès le début un premier cercle d’acteurs pour ne pas construire seuls votre stratégie de territoire. La diversité de ce premier cercle est un point-clé : si vous restez entre geeks, ou entre habitués des questions environnementales, ce kit ne vous servira à rien.

Comment faire avec l’existant ?
Les enjeux environnementaux de votre territoire sont sans doute connus depuis plusieurs décennies, ils ont déjà mobilisé l’expertise de nombreux spécialistes et l’énergie de nombreux militants. Le numérique est présent depuis plusieurs décennies, il a aussi ses experts et ses "militants".

Il est inutile d’essayer de faire table rase du passé : vous vous priveriez de nombreux contributeurs qualifiés. Il est utile, au contraire, de donner la parole aux acteurs familiers de ces deux sujets en leur proposant une contribution initiale (texte, vidéo, interview par exemple).

Mais il est important de construire le cadre d’un nouvel exercice : prendre soin des nouveaux entrants, ne pas laisser l’histoire prendre trop de place par rapport à l’avenir, veiller à maintenir un vocabulaire commun. En suivant le fil directeur que vous propose ce kit, vous pourrez peut-être tenir un point d’équilibre, notamment parce qu’il est proposé par des tiers.

Jeu d’acteurs : pourquoi on ne peut plus faire comme avant

imageLes stratégies de développement durable reposent de façon générale sur l’implication des parties prenantes, aussi bien dans les politiques publiques que dans la RSE. (Le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a publié en 2013 un Guide du dialogue avec les parties prenantes qui en éclaire les tenants et aboutissants). Il s’agit à la fois d’informer, de mieux connaître les attentes et les propositions des acteurs impliqués (volontaires et involontaires), de mobiliser.

imagePlus largement, les politiques de développement territorial intègrent de façon croissante l’idée que l’acteur public n’est plus seul détenteur de l’expertise, du pouvoir, ni même de l’intérêt général, et s’engagent sur la voie d’une gouvernance territoriale impliquant les parties prenantes, qui peut s’exercer dans des instances participatives (conseils de développement) ou d’autres formes partenariales (sur l’émergence de cette notion à échelle territoriale, cf Patrick Le Galès, Régulation, gouvernance et territoire).

imageEnfin, l’analyse des transformations numériques permet d’identifier comme une constante l’ouverture du jeu d’acteurs, par la distribution de moyens puissants et accessibles permettant à des nouveaux entrants de jouer un rôle imprévu : citoyens et collectifs, startups, grands opérateurs mondiaux… Facteur d’incertitude, ce phénomène apporte aussi de nouvelles dynamiques potentielles et de nouvelles marges de manœuvre (à ce sujet, cf. cahier d’enjeux Fing Questions numériques-Transitions, chapitre Territoire).

Combinées à l’échelle du territoire, ces trois dynamiques conduisent à rechercher l’implication dans les projets territoriaux d’une grande diversité d’acteurs publics, privés et collectifs.

 

Accédez au chapitre précédent du Kit AgirLocal :

Accédez au chapitre suivant du Kit AgirLocal :

 

Veuillez vous connecter pour contribuer.
Si vous n'avez pas encore de compte, c'est très rapide ! Créer mon compte de contributeur Transitions²